Les nouveaux parkings P&R : changer de mode de transport pour arriver détendu à destination

chantiers/projets
// 19 septembre 2017
A Rodange, un parking à plusieurs niveaux de près de 1.600 places doit être construit, son achèvement est prévu pour 2021.

Le principe des nouveaux parkings « park and ride » des CFL, ou plus simplement « P&R », trouve de plus en plus d’adeptes. Les avantages sont patents : on se rend en voiture vers le parking de rassemblement le plus proche et on continue le voyage en train jusqu’à sa destination, par exemple le lieu de son travail. On économise des frais d’essence, on préserve sa voiture ainsi que l’environnement et qui plus est, on peut se détendre et apprécier le voyage.

Pour répondre à la forte demande, les CFL envisagent d’étendre davantage leur offre de parkings P&R. Six nouveaux projets sont actuellement prévus dans les localités suivantes :

  • Rodange : un parking à plusieurs niveaux de près de 1.600 places doit être construit, son achèvement est prévu pour 2021.
  • Mersch : près de 400 places doivent être aménagées d’ici 2021.
  • Bascharage-Sanem : environ 400 places y sont prévues et doivent être achevées en 2022.
  • Wasserbillig : là aussi, près de 400 places sont prévues pour 2023.
  • Ettelbruck : près de 430 places seront disponibles en 2023.
  • Troisvierges : environ 400 places y sont à l’étude pour 2022.

Les parkings P&R à plusieurs niveaux sont également conçus dans un souci environnemental : des stations de charge sont en effet prévues partout pour les voitures électriques. Cinq des six parkings de ce genre seront en outre dotés de panneaux solaires et recouverts par une toiture verte.L’exploitation ferroviaire se poursuivra pendant la durée de tous ces travaux. La construction des parkings à plusieurs niveaux est sans incidence directe sur la circulation des trains. Pour gêner le moins possible les trains en gare pendant les travaux de modernisation, il est prévu de ne travailler que sur une bordure de quai à chaque fois pendant les phases de construction de façon à ce que les quais restants puissent continuer de fonctionner. Sur quatre des six sites, la construction des nouveaux parkings à plusieurs niveaux va main dans la main avec une profonde modernisation des gares. Des ponts, passerelles ou passages souterrains doivent par exemple y être construits pour que les personnes à mobilité réduite par exemple puissent accéder plus facilement aux quais. La largeur de ces nouveaux passages sera également adaptée aux futurs flux de personnes. Les quais des gares seront mis en conformité avec les « Spécifications techniques d’interopérabilité » (STI) dont le but est d’harmoniser le trafic ferroviaire dans l’Europe entière. La longueur utile des quais de gare sera portée à 250 mètres au minimum. Dans les gares, les voies seront aménagées afin d’optimiser la circulation des trains et de se mettre en conformité avec les nouvelles prescriptions en matière de technique de sécurité ferroviaire. Enfin, le programme comprend aussi un réaménagement des parvis de gares et des gares routières.

 

Categories
chantiers/projets