La signalisation ferroviaire, tout un art

Simplement expliqué
// 14 août 2018

Des signaux et des repères  sont installés tout au long du réseau ferré luxembourgeois pour en permettre une exploitation sûre et ordonnée. Découvrez ici une sélection de principaux signaux optiques fixes, lesquels représentent des ordres, repères et points d’orientation indispensables pour les conducteurs de locomotives, au quotidien.

Le signal fixe avancé annonce la position du signal fixe principal que le conducteur va rencontrer. Le placement du signal fixe avancé par rapport au signal fixe principal, auquel il se réfère, varie en fonction de la vitesse maximale de l’infrastructure autorisée sur le tronçon en question et de la distance de freinage qui en découle (entre 400m et 1.200m).

Le signal fixe répétiteur, comme son nom l’indique, réitère la position du signal fixe principal que le train va rencontrer, lorsque, par exemple, ce dernier est installé au-delà de la distance de visibilité nécessaire.

Ce signal ressemble au signal fixe avancé, mais est complété par un feu blanc additionnel dans le coin inférieur droit du panneau.

Le dernier signal que nous aborderons est le signal fixe de barrage, tendrement appelé le « Spatz » (fr. : moineau) par les cheminots. Il constitue le signal le plus restrictif et indique l’arrêt pour toute circulation. Ce aussi bien pour les trains voyageurs que pour les mouvements de manœuvres.

Ce signal est utilisé dans les gares principalement pour faciliter les petits mouvements nécessaires dans l’enceinte de la gare, par exemple pour composer un train ou pour effectuer un trajet de l’atelier vers le quai avant la mise à disposition d’un train aux voyageurs.