Les corridors européens de fret

Simplement expliqué
// 23 octobre 2018

Le transport ferroviaire fait face à la concurrence du transport aérien et maritime. Sur base d’une initiative de la Commission européenne (le Règlement 913/2010) et afin d’améliorer la compétitivité du transport ferroviaire de fret à travers l’Europe, des dits « corridors européens de fret » ont été créés.

Mais un « corridor ferroviaire de fret » c’est quoi ?

Il s’agit d’un ensemble de lignes ferroviaires prédéfinies. Des tracés reliant plusieurs terminaux, ports et pôles multimodaux le long d’un itinéraire.

Au total, ce sont 11 « corridors européens de fret », couvrant l’ensemble du territoire européen, qui devraient être opérationnels pour l’horizon 2020.

Ces corridors permettent :

  • L’harmonisation des règles de fonctionnement du fret ferroviaire européen. Pour l’exemple, un train désirant circuler sur le réseau européen n’a plus besoin d’adresser une demande de sillon (horaire attribué à la circulation) à l’administration compétente de chaque pays traversé. La demande sera faite au bureau des sillons du corridor (One Stop Shop) et celui-ci s’occupera de tracer la totalité du sillon, de bout en bout.
  • La combinaison de différents moyens de transports. En reliant plusieurs ports et terminaux multimodaux entre eux, les « corridors européens de fret » permettent de connecter desserte ferroviaire, maritime, fluviale et routière de marchandises.
  • La coordination des travaux d’infrastructure sur le réseau ferré européen et des investissements engagés pour ou par les Etats membres de l’Union Européenne.

Voici ci-dessous une carte mise à jour par RailNetEurope (RNE), laquelle reprend le réseau des « corridors européens de fret » existants, incluant les extensions (lignes en pointillés) attendues pour l’horizon 2020.

En ce qui concerne le Luxembourg, c’est le corridor mer du Nord – Méditerranée qui valorise l’Eurohub (pôle multimodal) à Bettembourg, tout en impliquant le port de Mertert.

Ce corridor mer du Nord-Méditerranée s’étend du nord du Royaume-Uni jusqu’à la mer Méditerranée dans le sud de la France. Passant par les Pays-Bas et la Belgique, la France et la Suisse, le corridor mer du Nord-Méditerranée passe également par Bettembourg au Grand-Duché, pour relier ainsi entre eux plusieurs ports de la mer du Nord (Anvers, Rotterdam, Dunkerque) au port de Marseille.

Ce même corridor est un des plus prometteurs. On y comptabilise actuellement plus de 30.000 trains par an, pour plus de 20 millions de tonnes de marchandises transportées.