Service des objets trouvés

Simplement expliqué
// 13 février 2019

Sur le quai, dans une cabine sur un siège… qui n’a pas déjà égaré l’un ou l’autre objet dans un des nombreux trains et bus, qui sillonnent chaque jour le Luxembourg jusqu’au-delà de ses trois frontières ?

Un objet perdu ou oublié – une expérience désagréable , certes, mais loin d’être rare. Et ce n’est pas au service des objets trouvés des CFL que l’on dira le contraire. Ce service dont les locaux sont situés près du quai 3AB, à la Gare de Luxembourg, traite pas moins de 800 dossiers par mois, en moyenne, soit près de 9.600 dossiers sur un an.

Les différentes personnes occupées au service des objets trouvés répondent à de nombreuses déclarations de perte par mail, sinon aux formulaires dédiés à cet effet, remplis à partir du site internet des CFL. Le téléphone sonne souvent également. En moyenne, 25 à 30 requêtes sont minutieusement traitées au quotidien.

La nature des effets personnels oubliés par les voyageurs des CFL varie en fonction des saisons. Plusieurs imperméables et parapluies seront retrouvés, au printemps et à l’automne. En hiver, il s’agira en premier lieu d’écharpes, de bonnets et de gants.

Sur la première marche du podium, indépendamment des saisons, on retrouve les téléphones portables qui sont le plus souvent abandonnés dans les trains et bus CFL. Il y a également, parmi les plus classiques, le porte-monnaie, le trousseau de clés ou même le bagage à main.

D’autant plus qu’il vous sera facile de garder un œil sur ce dernier, sachant que le service des objets trouvés de la Gare de Luxembourg gère également le fonctionnement de la consigne à bagages. Moyennant 5 euros/unité, les voyageurs peuvent y déposer leurs bagages pendant 24 heures et revenir les chercher quand ils le souhaitent, pendant les heures d’ouverture du service (de 6h15 à 21h30).

De manière générale, les propriétaires ont deux mois pour venir récupérer leur bien perdu. Les objets dits de valeur, ou les effets personnels (comme les téléphones portables, les porte-monnaie, les papiers d’identité, etc.), sont confiés au commissariat local deux fois par semaine. A savoir que, sur la totalité des objets trouvés répertoriés, 72 % ont été restitués aux clients.

Pour les voyageurs qui n’auraient pas eu autant de chance, l’espoir est toujours permis. En effet les CFL prévoient, au courant de cette année, le lancement d’un nouvel outil de recherche consultable via internet. Un outil qui permettra, avec un peu de chance, de tomber en quelques clics sur le bien recherché, parmi tous les objets oubliés répertoriés.

Vous êtes concernés ? Contactez-nous pour récupérer votre bien au +352 4990 5574 ou remplissez le formulaire « déclaration de perte », disponible sur notre site www.cfl.lu ou en cliquant sur le lien ci-dessous.